Envie de participer ?

USM Montargis Voile

La voile c'est nous!!!

16

avril 2021

Stages Vacances

Publié il y a 2 mois par MATHIEU BOURGOIN

Une approche ludique de la voile sur différents supports : optimist, dériveur solitaire et équipage, stand up paddle… Les stages vacances permettent de découvrir la voile ou de monter en niveau tout en s’amusant. Des jeux et de courts topos pour théoriser les connaissances et progresser.

Dates de stages / Horaires :

N° de semaine Debut Fin Horraires
27 07/07/2021 09/07/2021 10h00 - 17h00
29 19/07/2021 23/07/2021 14h00 - 17h00
30 26/07/2021 30/07/2021 14h00 - 17h00
31 02/08/2021 06/08/20221 14h00 - 17h00
32 09/08/2021 13/08/2021 14h00 - 17h00
33 16/08/2021 20/08/2021 14h00 - 17h00
Cliquez sur les dates que vous souhaitez pour l'inscription.

Obligations :

Tarifs :

Tarifs "Adhérent" "Non Adhérent"
 Stage 40,00 € 107,00 €
Pack Adhésion -14 ans + Stage : 145,00 € /
Pack Adhésion -18 ans +  Stage :  155,00 € /
Paiement en ligne => Carte Bancaire
Paiement sur place => Chèques / Especes / Chèques vacances

Renseignements et réservations :

Document associé

Commentaires

dubois louise

le mardi 11 mai à 15:24

C'est merveilleux d'être ici avec tout le monde,Belle publication. Merci d'avoir partagé!   j'ai beaucoup de connaissances de ce que vous partagez, pour dire merci, les informations et les connaissances ici m'aident beaucoup.

Arman Citoyen

le vendredi 23 avril à 11:11

Histoire (vraie) amusante. Mon père a toujours voulu passer une année à naviguer et traverser un ou deux océans. Il a acheté un bateau. Il a navigué en mer tous les étés - il s'est beaucoup amusé - mais il remettait toujours à plus tard "le grand voyage" - jusqu'à ce qu'à l'âge de 90 ans, un soir, l'occasion lui échappe.

Mon père m'a appris à naviguer sur des dériveurs à l'âge de 12 ans et m'a contaminé avec son rêve. J'ai commencé à me préparer. J'avais suivi divers cours de voile - rien de bien compliqué, des certificats sont proposés et j'en ai pris un paquet, mais ce ne sont pas des permis. Je n'ai pas de licence de capitaine par exemple. Mais j'avais suffisamment d'expérience dans le domaine de la voile pour que les compagnies de charter m'affrètent (dans les eaux internationales). Avant mon voyage, j'ai fait des recherches et j'ai découvert qu'il n'est pas nécessaire d'avoir un permis pour piloter un bateau dont on est propriétaire, que ce soit en France ou dans les eaux internationales, tant que l'on ne prend pas de passagers payants.

C'est ainsi qu'en 2010, je suis parti avec ma femme et mes deux enfants de New York vers les Caraïbes, puis j'ai traversé l'Atlantique jusqu'aux Açores. Des Açores, nous avons mis le cap sur le Portugal. Lorsque nous sommes entrés dans les eaux européennes, les garde-côtes portugais nous ont abordés ! Voici un extrait que j'ai écrit dans notre blog lorsque cela s'est produit :

" Nous avons eu la chance d'être accueillis par les autorités portugaises juste avant d'arriver à Faro : nous avons été embarqués par les garde-côtes ! Ils ont été très amicaux, ont vérifié tous nos documents et nous ont ensuite souhaité la bienvenue au Portugal (même si, pour la petite histoire, nous ne sommes jamais vraiment partis car les Açores font partie du Portugal, mais nous ne nous sommes pas concentrés sur ce point). Ma partie préférée du processus a été lorsqu'ils ont demandé mes "qualifications", ou ma licence de capitaine. C'est une de mes bêtes noires, parce qu'avant de quitter les États-Unis, je voulais obtenir une licence, mais ce n'est pas vraiment nécessaire et, en fait, je ne peux pas obtenir la certification américaine parce qu'elle est offerte par les garde-côtes et n'est disponible que pour les citoyens américains. Je n'en ai donc pas obtenu. J'aurais pu obtenir un certificat britannique, mais je me considère vraiment comme un Nord-Américain à ce stade, alors je ne l'ai pas fait. Mais avec mes papiers de bateau et mon passeport, j'ai ma carte verte, et les autorités portugaises m'ont demandé si je portais cette carte à la place de mon permis de capitaine. J'y ai réfléchi rapidement et je me suis dit que oui, en quelque sorte. Je veux dire que si j'étais un citoyen, mais comme je n'ai qu'une carte verte et que je vis aux États-Unis, je n'ai pas de permis (vous êtes censé en avoir un si votre bateau est européen), alors oui, je porte cette carte verte à la place de mon permis de capitaine. Et c'est tout. Nous avons pris quelques photos et nous sommes repartis".

Voici un lien pour lire la suite de l'article complet.